Accueil - sefarad.org
Loading

Moïse Rahmani

Un livre pour jeunes qui instille la haine d'Israël

    MENU    

SEFARAD.org
Moïse
Billet humeur
Ouvrages
Livres
Réaction
Belsef
DONS

Page PRECEDENTE


Un livre à ne pas lire

Les 1000 mots de l'info. Pour mieux comprendre et décrypter l'actualité
Par E. Combres et F. Thinard * Editions Gallimard Jeunesse
360 pp * Euros 20 * ISBN 2-07-055327-2

Les explications sur le Moyen-Orient sont aussi simplistes que manichéennes. Elles instillent insidieusement la haine d'Israël. Un exemple page 178 : Aux racines du conflit israélo- palestinien : En 1947, elle {l'ONU} propose de partager la Palestine en deux Etats. Aussitôt, les Juifs créent Israël et tentent d'en chasser les Palestiniens qui résistent en cherchant le soutien des pays arabes. Un autre : page 303 : « le sionisme est un mouvement politique et religieux favorable à un Etat juif couvrant toute la Palestine. Le premier penseur du sionisme est le journaliste autrichien Théodor Herzl, qui, en 1885 a réclamé une terre d'asile pour les juifs persécutés en Europe. Pour les religieux, ce ne pouvait être que la « Terre promise » par Dieu aux Hébreux 2000 ans avant J.-C.
La conquête de la Palestine devient alors le but de l'Organisation sioniste, créé en 1897. Son nom vient du mont Sion, une des collines de Jérusalem. Aujourd'hui, les mouvements sionistes sont religieux ou politiques et considèrent que tous les territoires occupés en 1967 (note de Koré : nul ne dit pourquoi ?) appartiennent à Israël. A l'inverse, les antisionistes sont favorables à un territoire israélien plus limité qui permette l'existence d'un Etat palestinien. « les mouvements sionistes ont manifesté leur soutien aux colons des Territoires occupés
»
Et ne parlons pas de Sharon (page 298) « Guerrier valeureux mais indiscipliné? il commande un groupe spécialisé dans l'assassinat de combattants palestiniens ? militaire brutal, accusé de tuer aussi des civils, il a permis les massacres des centaines de réfugiés dans les camps de Sabra et de Chatila (mais nul ne dit qui en est l'instigateur !), élu Premier ministre il s'active à reprendre par la force un grande part des territoires attribués l'Autorité Palestinienne et à en chasser Yasser Arafat.

En ce qui concerne ce dernier c'est presque de l'angélisme ! Page 25 : « Yasser Arafat condamne les attentats contre les civils israéliens mais ne maîtrise pas les terroristes ».

- Copyright © sefarad.org - 1997 - 2017

Retour au site sefarad.org -