Accueil - sefarad.org

Moïse Rahmani

Je ne vous salue pas, Monsieur Kroll. Lettre au Soir de Bruxelles du 18 décembre 2006

    MENU    

 

SEFARAD.org
Moïse
Billet humeur
Ouvrages
Livres
Réaction
Belsef
DONS

Page PRECEDENTE


Messieurs,

La caricature de Kroll parue dans Le Soir d'aujourd'hui m'a choqué et peiné.

Choque parce que vous caricaturez le Juif (l'Israelien) semblant heureux de ce qui se passe à frontière sud ; ce début de guerre civile à Gaza (le Hamas montre, à nouveau, son vrai visage : une organisation terroriste qui n'hésite pas à semer la mort même parmi les siens, même parmi les enfants des siens !). On pourrait même penser que le gouvernement israélien tire les ficelles et organise, en sous-main, ces affrontements.

Cette caricature est digne des journaux nazis et des journaux arabes extrémistes ! Elle est antisémite et nauséabonde.

Peiné, disais-je, car je n'ai pas vu des caricatures de Kroll relatives aux massacres du Darfour ! Des centaines de milliers, pourtant.
Je n'ai pas vu des caricatures de Kroll relatives aux viols des ces femmes soudanaises, noires par des soudanais arabisés.
Je n'ai pas vu de caricatures de Kroll relatives aux esclaves du Darfour.
Je n'ai pas vu de caricatures de Kroll relatives aux centaines de morts hebdomadaires en Irak !
Je n'ai pas vu de caricatures de Kroll relatives aux arrestations, en Egypte, de ces cent cinquante personnes qui ont manifesté, dans les rues du Caire, contre le régime de Moubarak.
Je n'ai pas vu de caricatures de Kroll relatives à l'assassinat - légal suivant la charia - de ces hommes et de ces femmes coupables d'avoir eu des relations hors mariage, dans les pays où elle est en vigueur comme l'Arabie Saoudite, l'Iran et autres...
Je n'ai pas vu de caricatures de Kroll contre les mariages "momentanés" de quelques minutes à quelques heures mais qui respectent la "morale" de ces mollahs et autres ayatollahs : on ne fréquente pas une prostituée, on se marie, légalement, quelques instants avec une femme (nul ne dit que c’est une péripatéticienne) ; la morale est sauve !
Je n'ai pas vu de caricatures de Kroll relatives aux assassinats d'opposants à la Syrie (et à l'Iran) au Liban : Hariri, Gemayel et j'en passe...
Je n'ai pas vu de caricatures de Kroll...

Mais, comme il est aisé, facile (et surtout moins dangereux) de s'en prendre aux Juifs, à Israël, j'ai vu des caricatures antisémites de Kroll. Elles ne font rire que lui et quelques sots.

Bravo Monsieur Kroll.
Je ne vous salue pas

Moise Rahmani
Ecrivain

Le Soir, en date du 22 décembre, m'a adressé cette réponse :

Cher Monsieur,

J'ai pris connaissance et je comprends votre émoi suite à la parution du dessin de notre caricaturiste Pierre Kroll dans nos éditions du...
Pierre Kroll qui a eu l'occasion de s'en expliquer en direct avec certains d'entre vous , ne peut être accusé d'aucune volonté de dénigrement, d'amalgame ou d'insulte à l'égard d'aucune communauté et certainement pas de la communauté juive. La caricature force cependant parfois des portes que la ligne éditoriale doit cadrer et encadrer. C'est au journal en effet de refuser ou d'accepter tel ou tel dessin. Pierre Kroll ayant son propre code de représentation d'une réalité.
Nous avons eu et nous aurons dans les jours qui viennent avec Pierre Kroll un débat de fond sur ce sujet. Il s'interroge en effet avec justesse sur les limites d'une représentation. Question qu'il se pose tant pour les réalités juives qu'islamiques (l'affaire récente des caricatures danoises a redonné vigueur à ce débat et à ce qui est considéré comme une réelle difficulté pour les dessinateurs dans leur liberté d'expression) .

En l'occurrence, cette caricature publiée un week end a échappé à cette relecture vigilante. Nous vous prions de nous en excuser.

Bien à vous,
Béatrice DELVAUX

- Copyright © sefarad.org - 1997 - 2017

Retour au site sefarad.org -