Accueil - sefarad.org

Moïse Rahmani

Ex-enfant juif caché en Belgique. Lettre au Soir du 20 avril 2007

    MENU    

 

SEFARAD.org
Moïse
Billet humeur
Ouvrages
Livres
Réaction
Belsef
DONS

Page PRECEDENTE


Messieurs,

Je suis indigné que votre journal, une fois de plus, donne la parole à un détracteur d'Israël qui sous le prétexte d'une conférence tenue à Jérusalem ou sans doute n'a-t-il pas invité, déverse sa haine contre Israël.

Dans votre journal de ce jour s'étale sur une demi page une carte blanche d'un "ex-enfant juif caché en Belgique, je n'ai pas été la conférence de Jérusalem".
Le titre semble avoir deux mots en plus : "enfant caché". Je lis moi : Ex-juif je n'ai pas été à la conférence de Jérusalem car cet enfant est devenu un adulte en partance du judaïsme, un homme qui porte en lui la haine de soi et de ses origines.

Pourquoi Jérusalem et non Bruxelles ou Anvers ? Sans doute parce que les organisateurs l'ont décidé ainsi, n'en déplaise à ce monsieur. Il n'a pas été à Jérusalem ? Sans doute n'y a-t-il pas été invité car je suis convaincu que s'il y avait été convié, il s'y serait précipité car, pour ce genre d'individus, toute tribune est bonne à prendre ! Alors, pensez, une tribune à Jérusalem pour deverser son fiel.

Ce genre de personne proche du groupuscule progressiste, à la sensiblite d'extrême gauche, excelle dans l'art de décrire la "souffrance" des uns, les Palestiniens en l'occurrence en occultant soigneusement celle des autres, les Israéliens. C'est regrettable que pour ce qui concerne Israel, Le Soir n'ouvre ses colonnes qu'à ce genre de personnes.

Oubliés les guerres imposées à Israel et qui ont amené les Palestiniens à ce statut de réfugié (mais Abramowicz omet très soigneusement de parler du million de Juifs chassés des pays dits arabes - j'en suis !) Oublié les tirs de Kassam et de rockets tirés par les Palestiniens et le Hezbolah contre Israël !
Oublies les kidnapping de soldats, les attentats suicides.

Quel lyrisme : voir son regard apeuré dans les yeux d'un enfant d'Abu Diss. La différence essentielle est que l'enfant juif qu'il était risquait la mort alors que celui d'Abu Diss ne risque rien si lui et sa mere n'ont aucune activité hostile à Israel. N'a-t-on pas vu des enfants-bombes ? des femmes kamikazes ?
Il est indigne de comparer un enfant juif caché et un enfant palestinien. Abramowicz a-t-il vu mon regard apeuré comme enfant juif en Egypte entre 1948 et 1956 ! Comme le regard de tous les enfants juifs des pays arabo-musulmans !

Quelle suffisance : se comparer à l'Onu en affirmant que pour lui, comme pour l'Onu, ce mur est plus d'apartheid que de sécurité. L'apartheid relève plus des regimes arabo-musulmans : (a-t-il tenté d'aller à la Mecque ? Les dhimmis ont-ils des droits dans les pays dits-arabes ?)

Quelle pitié de voir votre journal, sous couvert d'humanisme, verser dans un sensationnalisme nauséabond.

Moise Rahmani
Ecrivain

- Copyright © sefarad.org - 1997 - 2017

Retour au site sefarad.org -